Face à la pénurie de médecin

Médecins et patients sommes confrontés à une pénurie de médecins et au manque de disponibilité des médecins installés. Les médecins eux-mêmes en sont attristés car cela compromet la qualité de leur travail. Face à ce constat, peut-être faut-il en rechercher les aspects positifs, en prendre acte et se demander ce que peut apporter cette situation?

Cette pénurie de médecin est je pense l'occasion de reprendre sa santé en main.

La prévention des maladies passe par

- l'hygiène du physique ( alimentation*, activité physique sportive ou douce, ou énergétique comme le yoga et le Qigong, respiration, repos, "marche qui soigne" (de Jacques Alain Lachant), méthodes posturales etc  ), Plutôt que de se demander quel complément alimentaire on peut prendre en plus, ou quel thérapeute voir, on peut d'abord agir dans son quotidien et assainir son alimentation et son style de vie.

- l'hygiène des émotions (nombreux exercices, nombreuses pratiques)

- l'hygiène des pensées et du rapport aux autres ( communication non violente, analyse transactionnelle, PNL etc)

- l'hygiène spirituelle ( entre vos mains ! )

Quand la maladie se déclare , il est préférable de consulter un tiers, un thérapeute mais difficile de s'y retrouver parmi toutes les méthodes et leurs variantes déclinées par tous les thérapeutes !

En prenant toujours soin d'éviter tout dogmatisme, on peut conseiller : 

- de consulter la médecine officielle afin d'obtenir un diagnostic et des indications sur la maladie afin de faire des choix avertis

-de consulter un spécialiste dans la médecine complémentaire globale ("holistique") qui nous correspond et entreprendre un travail progressif en profondeur: naturopathie vitaliste, homéopathie uniciste, médecine chinoise, ostéopathie globale, hypnose et techniques apparentées...

- d'apprendre une technique énergétique simple et respectueuse : autohypnose, méditation, reiki ...

- d'apprendre l'homéopathie hahnemanienne: un long travail, rigoureux mais passionnant ( sur le site planètehoméo ).  

- d'apprendre l'aromathérapie de base, des techniques de naturopathie ( cataplasmes d'argile, capillothérapie etc), l'homéopathie familiale 

- d'apprendre la naturopathie hygiéniste ou vitaliste ( sans compléments alimentaires excessifs, purges et interventions drastiques sur le corps qui est vu comme capable de s'autorégénérer )


* l'alimentation est un sujet épineux aujourd'hui où tout le monde prétend que sa théorie et son expérience sont les bonnes. Mes conseils seraient de faire votre propre expérience avec un accompagnement non dogmatique et trouver votre vérité, adaptée à votre terrain au moment donné. Ne jamais prendre pour une vérité absolue ce que vous pouvez lire et entendre.

Bonnes recherches à vous !

Mis à jour le 21 Avr. 2022