Morsure de tique

La saison des tiques arrive.

les médecins ne peuvent pas contrôler toutes les morsures de tiques de chacun, donc il faut apprendre les premiers soins.

Les tiques transmettent des maladies mais le médecin n'est pas en mesure de savoir si votre tique va vous rendre malade ou non., tant que des symptômes typiques, en premier lieu l'érythème migrans, n’apparaissent.


Que faire avant de consulter SI cela devient nécessaire:

1 La prévention pour éviter les morsures

2 La désinfection standard comme avec toute plaie

3 La prévention contre la maladie de lyme en cas de morsures multiples ou si la tique est restée longtemps

4 Le traitement des symptômes gênants comme les démangeaisons, qui ne sont pas un signe de maladie de lyme.


---> Quand consulter? Si vous présentez un érythème migrant ou une rougeur apparaissant plusieurs jours après la morsure ou persistant plus d'une semaine. Ou si vous êtes considéré à risque: très jeune enfant, femme enceinte, immunodépression... Dans certains cas, les antibiotiques seront débutés d'emblée, et il ne faut pas tarder.


1Prévention

-porter des vêtements longs et éventuellement des répulsifs naturels en cas de sorties en zone broussailleuse, en forêt ou plaine, adaptées aux femmes enceintes et enfants.

-s’inspecter au retour de la promenade, surtout au niveau du cuir chevelu et des plis.

-n'appliquer rien sur la tique si vous en trouvez une, afin d’éviter qu’elle relargue des substances dans votre corps.

-retirez la tique avec un tire-tique : agrippez-la au plus près de la peau, tournez dans le sens inverse des aiguilles d’une montre sans tirer. S’il reste le rostre, Appliquez un cataplasme d'argile qui l'aidera à s'en aller.

-surveillez la zone mordue pendant au moins un mois. Une réaction locale dans les 24h est possible et n’a pas de caractère péjoratif. En revanche, si une rougeur apparaît entre 3 et 30 jours après la morsure, il peut s’agir d’un érythème migrant typique de la maladie de Lyme et nécessiter des antibiotiques.

- !!! Il faut rappeler que les maladies se déclenchent lorsque le "terrain" le permet. Prenez soin de votre santé au long cours ( alimentation, exercice physique, hygiène émotionnelle, mentale, spirituelle, traitement des maladies chroniques par une médecine de terrain.... )

2. Désinfection: pas avec de l'alcool! mais un désinfectant type chlorexhidine, povidone etc.. Ou une huile essentielle type arbre à thé etc

3. En cas de morsures régulières tout l’été parce qu’on habite en zone infestée, il est difficile de prendre une prophylaxie en continu. Vous pouvez prendre une dose de ledum pallustre 9 CH au début de la saison des tiques.

En cas de morsures multiples ou si une tique est restée longtemps mais que les antibiotiques ne sont pas jugés nécessaires ou difficiles d’accès en vacances, utilisez des huiles essentielles anti infectieuses conseillées spécifiquement ou type Aromaforest


4. En cas de réaction locale qui n’est pas un érythème migrant, prenez 10 granules de ledum pallustre 9CH puis trois jours après en 30 CH si besoin. Contre les démangeaisons, demandez conseils pour les huiles essentielles ( lavande fine...)

Pour aller plus loin.... les maladies transmises par les tiques peuvent se révéler de nombreuses années après la morsure, souvent à l'occasion d'un affaiblissement du système immunitaire. Cela montre bien que si vous vous portez bien en général, les microbes sont en équilibre avec vous. Jusqu'à ce qu'un choc émotionnel ou physique ne favorise son développement. Les anciennes morsures sont toujours à rappeler au médecin lors de l'interrogatoire.

Si possible, gardez votre tique dans l'alcool

Passez un bel été, sans peur ni psychose, qui affaiblissent en eux-même l'immunité. Une prudence consciente et des réactions pragmatiques adaptées sont simplement conseillées.



Mis à jour le 24 Déc. 2020